Histoire

la-quinta-histoire-1
la-quinta-histoire-2
la-quinta-histoire-3
Première Création
Un petit restaurant LE FERICIEN, près de Fontainebleau, dans l’ancienne maison de campagne des parents de Françoise. Une clientèle fidèle et familiale. L’endroit est calme et champêtre, mais bientôt cette douce quiétude laisse place à l’invasion immobilière…le champ voisin devient lotissement…

La Décision
Partir vers d’autres horizons…au bord de la mer…pour d’autres aventures…

Le Coup de Cœur
En prospectant pour trouver leur nouveau nid, Françoise tombe par hasard sur la photo d’une maison à vendre qui ne correspond en rien à leur recherche : située loin des côtes, dans une petite ville au nom inconnu, plus grande que prévue et dans son jus ….mais aucun doute : c’est elle ! Rendez-vous est pris pour la visite. Le maître des lieux, Monsieur G.L ., artiste peintre, tient à ce que le couple CARDOSO en devienne les prochains propriétaires, car il a deviné qu’ils lui rendraient son âme d’antan. Dans la discussion, Filipe lui confie que Françoise arrive toujours à ses fins…comme pour la recherche de ses origines…car elle a découvert l’histoire de sa « mère » : la seule femme organiste à Notre Dame de Paris, assistante de Léonce de SAINT MARTIN et de Pierre COCHEREAU : Andrée RICHARD. Stupeur quand Mr G.L. annonce : « Mais j’ai bien connu votre mère à la tribune de Notre Dame !… Alors, Mme CARDOSO, il n’y a pas de hasard, cette maison vous attendait : l’affaire est signée. Coup d’envoi de 5 ans et demi de travaux acharnés effectués par le couple et des artisans locaux. Ils vous montreront les photos… ce sera la maison de famille tant souhaitée et un cousin trouve son nom : « La Quinta ».

Une Grande Maison
Un intérieur confortable, un environnement agréable, mais famille et amis ne font que passer…à deux…la maison est grande et vide…

Le Voyage à Domicile
Faire connaissance autour d’un pot d’accueil, partager un repas, découvrir la région en se laissant conduire, lire dans le jardin à l’ombre des tilleuls, déguster un digestif devant la cheminée en refaisant le monde, jouer du piano, démarrer une nouvelle journée par un copieux petit déjeuner sur la terrasse ensoleillée… bref, avoir le sentiment que « A la QUINTA, on est chez soi ».